Comment dire les choses?

Comment dire les choses?
La meilleure façon de se suicider... c'est de trop parler.
Tacitus.
Comment dire ce qui ne va pas chez l'autre, sans réveiller de l'agressivité?


Comment parler des points ou comportements négatifs d'une personne sans perdre sa motivation ou réveiller une charge émotionnelle
Comment dire, sans 


 - me/lui/nous - (cochez la mention inutile)  tirer une balle dans le pied? 
Oui, c'est possible, mais par ou commencer?

Et bien justement, par les pieds.

Ancrez vos pieds au sol, prenez une bonne inspiration, pensez et projetez, le tout en 1 minute.

1- Commencez toujours par du positif, de façon factuel. Choisissez d'abord les points qui vous rapprochent.
2- Puis venez en au point crucial, par les faits sans accusations. Utilisez le "JE" et témoignez de votre émotion.
3- Projetez vers l'avenir les bénéfices de ce que chacun y gagnera, dans le registre des idées et des propositions.
4- et surtout... demandez lui ce qu'il en pense!



Monsieur NoStress


Share on Google Plus

About Monsieur NoStress

Après un parcours professionnel dans le domaine de la formation, Stéphane Kay, est devenu un coach facilitateur d'évolution au service des personnes et des entreprises qui souhaitent booster leur activités professionnelles en misant sur l'optimisation du potentiel humain.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

2 commentaires :

  1. Ce billet aurait mérité, pour vos lecteurs, un exemple concret pour bien comprendre la théorie. Moi je n'en ai pas besoin (ayant eu la chance de suivre l'une de vos formations) mais pour ceux qui liront ces commentaires, je me lance...

    A la place de l’agressif "Tu es tout le temps en retard !", on pourrait avoir :
    1/ J'apprécie beaucoup de travailler avec toi et ta contribution dans l'équipe est primordiale.
    2/ J'attache de l'importance à ce que chaque membre de l'équipe respecte les horaires et arrive à l'heure.
    3/ C'est important pour le bon fonctionnement du service.
    4/ Qu'en penses-tu ?

    (signé Isabelle R)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Isabelle,
    j'en pense que c'est une bonne approche. en effet, un exemple serait plus parlant.
    ce que je vous propose comme formulation;
    1. Faits: Positif
    2. Faits: (negatif) Quel jours, A quelle heure, avez vous constatez le retard.
    3. pourquoi c'est important pour vous, en utilisant le JE
    4. propositions de solutions ou directement, "Qu'en penses tu?"

    L'exemple que je vous propose:

    "Je souhaite te parler de notre organisation... par exemple concernant le dossier "XXX" et l'evenement "YYY", je suis content du resultat. J'apprécie de travailler avec toi en equipe.
    En revanche Lundi je t'attendais a 9h00, je t'ai vu arriver a 10h30, Mercredi a 9h00, Je t'ai vu a a 9h30..."etc
    "Lorsque je te vois arriver en retard, j'ai une equipe qui ne fonctionne pas et je suis... (à choisir) inquiet , contrarié, decu, concernant les resultats de l'equipe, dont j'ai la responsabilité.
    Je ne veux plus continuer ainsi"...
    "qu'en penses tu?" (balle au centre)
    echange
    "donc tu es ok pour la semaine prochaine".....(contractualiser)

    RépondreSupprimer

Une question ou un commentaire?