Et si je répondais du tac au tac?

"Bonne nouvelle! C'est l'été et vous avez trouvé le bouquin à glisser dans votre sac de plage!"

Stéphane Kay Krief - Laurent Baffie -
 Et si je répondais du tac au tac Eyrolles 2014
B. Adler S. Krief #etsitactac


  • Faut-il répondre à une insulte? 
  • Comment ne pas rester coi? 
  • Comment répondre sans être trop agressif, ou passif? 
L'ouvrage sur lequel je travaille depuis plusieurs mois avec Bruno Adler vient de paraitre aux éditions Eyrolles. 


Au sommaire, nous vous dévoilerons les secrets de la repartie, avec des interviews exclusives et des anecdotes de Laurent Baffie, Jacques Seguela. Comment adopter les trois postures, s'entrainer avec des jeux venant du théâtre, un recueil à explorer avec des répliques clés, quelques fois assassines, souvent constructives, pour le bureau, entre amis ou à la maison...

Je vous invite à vous mettre au vert afin de découvrir dans ce livre des ficelles pour redresser la barre dans toutes les situations...

Pour répliquer aux remarques désobligeantes, à l’humour pinçant et à l’acidité ironique que votre estomac digère difficilement, nous avons eu l’honneur d’'écrire ce livre qui vous donnera quelques pistes et des exercices à pratiquer.

Nous vous proposons ici de puiser les principes et les formules qui vous permettront de vous positionner dans un premier temps, puis de rétorquer du tac au tac après entrainement à chaque fois vous en aurez le désir et, espérons-le, le besoin.
Laurent Baffie - Le dictionnaire


Laurent Baffie (Sniper-Guerrier)

Lorsque j'ai demandé à Laurent quelle était sa méthode pour avoir de la répartie il m'a répondu.  


"Il faut d’abord oser, il y a plein de gens qui auraient une très bonne répartie mais qui n’osent pas"
Laurent m’a soufflé ceci pour développer le sens de la répartie :


1- Oser mettre les pieds dans le plat

2- Filtrer les répliques qui marchent de celles qui ne marchent pas

3- Se renouveler, ne pas sortir toujours les mêmes conneries.

Et si je répondais du tac au tac - Franck Victor .

"Il y a des gens qui font des mauvaises vannes toute leur vie, et qui sont lourdingues, faut savoir lâcher l’affaire."


Les options:

Parmi les attitudes possibles, nous avons choisi de regrouper et clarifier ces postures en trois modes : Guerrier, Joueur, Créatif.


    I- Le Guerrier sans peur


    Mode Warrior
    Objectif : dans ce chapitre nous vous présenterons des clefs pour combattre. Si l’art de la réplique peut avoir vocation de favoriser des liens avec autrui comme nous le verrons dans les chapitres suivants, il est aussi un moyen de stopper et d’anticiper les attaques de ceux qui se présentent à vous en adversaire. A l’image d’Ulysse dans l’Iliade, sans viser une destruction totale de l’autre, vous mettrez en œuvre des stratégies qui vous apporteront respect et fin des hostilités. 

    Sequence vidéo de guerriers: Les hostilités de la comédie


    Pour illustrer le mode guerrier avec des acteurs et parce que le cinéma s'intéresse au combat, je vous propose un extrait du film de F Lautner, "La vie dissolue de G.Floque" qui illustre une réunion chaotique ou les attaques fusent. Monsieur Nostress vous propose un décodage avec plusieurs séquences sur la communication violente et ses composantes principales. 



    Quand les comédiens passent à l'attaque - Giraud, Chazel, Clavier, Galabru - un Film de G Lautner 1987.



    II- Le Joueur impertinent

      Objectif : Dans ce chapitre vous découvrirez qu’il est possible de croiser le fer pour s’offrir un plaisir partagé avec non plus un adversaire mais plutôt un partenaire. Le jeu comporte des risques, blesser l’autre, perdre la face, ou paraitre trop léger. Nous verrons comment il est possible de ferrailler sans danger avec un esprit à la fois léger, parfois bienveillant et concentré. 
      Jongler avec les mots, se draper d’humour ce sont des jeux courtois qui nous offre de partager de la joie et de séduire une belle, un galant et même un auditoire.
      Le jeu c’est aussi l’occasion de s’entrainer à faire mouche sans risque afin de développer l’agilité dont le guerrier aura besoin à l’occasion de luttes réelles. Ainsi de nombreux sports ou arts martiaux sont pratiqués par plaisir dans le respect de l’adversaire. Tout en développant les réflexes indispensables du combat.

        III- Le Créatif en rebond

        Dans votre passé, vous reconnaissez sans honte que vous vous êtes accordés des médailles dans cet art délétère de la bataille. Vous vous êtes aventurés parfois avec acharnement dans des voies incertaines et sans issue et pour finalement comprendre que l’épuisement de la violence et du sarcasme viennent avant la victoire. Après en avoir pris conscience, vous avez envie de changer pour trouver une autre voie plus pacifiste, peut être plus constructive dans vos échanges et moins dévastatrice en énergie.
        Objectif: Maitriser la situation pour discerner la réalité et avoir une réponse adaptée.
        Vous atteignez vos objectifs à court ou long terme car vous avez de la constance.




        Etre persuadé que quelqu’un me contredit dans le but de m’agresser ou de me détruire est une interprétation qui est parfois fondée. Mais vous le savez, véritablement, c’est plutôt rare. La plupart du temps, une personne qui conteste une situation, le fait pour des raisons qui lui sont personnelles et qui ne sont pas destinées à nuire l’autre. Mais l’homme, paradoxalement, égocentrique, se place souvent au centre de l’interprétation et croit qu’il en est la cible ou qu’on se moque de lui, alors qu’il n’en n’est rien. Il n’est pas toujours simple de déterminer si une idée est vraie ou fausse et si attaque il y a ! Pour cela, vous avez la faculté de vous sortir de l’équation et de poser les bonnes questions. Ainsi vous allez dans l’affirmation de l’autre, plutôt que dans l’opposition. Vous osez demander pourquoi l’autre ironise, pourquoi il insinue ceci ou dit cela sans le prendre « contre-vous ».  Vous évitez de tomber dans les pièges d’une croyance non fondée, erronée et négative.

        « Celui qui ne sait pas se fâcher est un sot, mais celui qui ne veut pas se fâcher est un sage » (Proverbe chinois)

        À l’aide de nombreux outils issus de la psychologie cognitive et de l’art dramatique, cet ouvrage (Et si je répondais du tac au tac) propose des exercices d’entraînement à pratiquer à votre rythme et des mises en situations qui vous permettront de remporter rapidement des parties, des matchs et même des médailles !
        Je vous propose un extrait vidéo d'un débat télévisé avec du répondant et sans agressivité: 



        Pour répondre à toutes sortes de remarques désobligeantes et déstabilisantes, les auteurs vous offrent également un recueil jubilatoire de répliques-clés utiles pour vous positionner dans le « face-à-face » et redresser la barre en toutes situations. #etsitactac
        Monsieur Nostress - Manager d'émotions


        Sommaire

        Comment avoir le sens de la réplique ? / Le guerrier sans peur / Le joueur impertinent / Le créatif inspiré / Recueil de répliques-clés : Pour s’amuser – mode joueur - Pour recadrer / construire - Pour surprendre – mode séduction - Classique, court et toujours efficace / Thèmes qui ont inspiré des auteurs : 
        Le travail - L’argent - Les bêtises, l’intelligence - Le couple - L’auto-dérision - Le physique - Le temps.
        « Et si je répondais du tac au tac »
        Repartie mode d’emploi - Bruno Adler, Stéphane Krief
        Sous la direction de Stéphanie Brouard -200 pages – 14,90€ - En librairie le 19 juin 2014.



        http://livre.fnac.com/a7115519/Bruno-Adler-Et-si-je-repondais-du-tac-au-tac
        https://www.amazon.fr/r%C3%A9pondais-tac-secrets-r%C3%A9partie/dp/2212564090/ref=asap_bc?ie=UTF8
        http://www.decitre.fr/livres/et-si-je-repondais-du-tac-au-tac-repartie-mode-d-emploi-9782212559415.html
        http://www.eyrolles.com/Entreprise/Livre/et-si-je-repondais-du-tac-au-tac-9782212564099
        https://www.facebook.com/Et-si-je-répondais-du-tac-au-tac-702314689830375/

        NOUVELLE EDITION 2016 : C'est ICI : 



        Et si je répondais du tac au tac - B. Adler & S. Krief - Eyrolles 2016
        http://www.monsieurnostress.com/2016/02/et-si-je-repondais-en-2016.html

        Les auteurs @etsitactac

        Stéphane Krief - Bruno Adler
        Bruno Adler consultant, formateur, coach, travaille tout d’abord en tant qu’éducateur spécialisé. Il intègre ensuite le milieu de l’entreprise comme formateur puis s’oriente vers des missions de consultant en accompagnement du changement. Il complète ses missions par une activité de coach d’équipe ou individuel. Il a rejoint FuturSkill (ManpowerGroup) en tant que Directeur de Projet Formation. Comédien amateur, il suit depuis 10 ans des formations théâtrales variées. Auteur de Et si je supportais mieux les cons. 

        Stéphane Krief a fait des études en psychologie, en informatique ainsi qu’au conservatoire de musique. Après avoir exercé en tant que formateur, il décide de suivre des cours de théâtre et de se lancer en même temps dans une carrière artistique professionnelle. Comédien au théâtre, à la télévision et réalisateur pour le cinéma, il forme aux outils et aux techniques russes et américaines de l’art dramatique afin de développer l’aisance et l’authenticité dans la communication.

        L'illustratrice de ce billet

        Yaël Dehaese, illustratrice, dessine des petits soldats dans les marges de ses cahiers depuis son plus jeune âge.Maîtrisant aujourd’hui toutes les techniques, elle a choisi l’aquarelle pour représenter les personnages hauts en couleurs de cet ouvrage.
        Facebookhttps://fr-fr.facebook.com/yael.dehaese et compte Instagram (YAEL_DEHAESE).
        Share on Google Plus

        About Monsieur NoStress

        Après un parcours professionnel dans le domaine de la formation, Stéphane Kay, est devenu un coach facilitateur d'évolution au service des personnes et des entreprises qui souhaitent booster leur activités professionnelles en misant sur l'optimisation du potentiel humain.
          Blogger Comment
          Facebook Comment

        0 commentaires :

        Enregistrer un commentaire

        Une question ou un commentaire?